L’Aloé Véra expliquée par des médecin, chercheur et écrivain.

Accueil / Blog / La base du bien-être / L’Aloé Véra expliquée par des médecin, chercheur et écrivain.

Connaissez vous les « pouvoirs » de cette plante: l’aloé Vera!!!

Vous avez peu-être besoin d’être rassuré sur les bienfaits de cette plante, voici de quoi vous mettre à l’aise:

L’Aloé véra par le Dr Yves DONADIEU de la faculté de Médecine de Paris

L’utilisation de l’aloé véra: BIBLIOGRAPHIE ET ICONOGRAPHIE « Aloès, la plante qui guérit » de Marc SCHWEIZER et « L’aloès pour votre santé » du Docteur Yves DONADIEU.

L’Aloé Véra le meilleur usage: Alasdair BARCROFT Aloe Vera, remède de légende.

Dans cette article je vous présente plusieurs écrit de ces trois personnes, dans un premier temps l’aloé véra par le docteur Donadieu. L’utilisation de l’aloé véra issu de livres « la plante qui guérit » et « l’aloès pour votre santé », et l’aloé véra remède de légende.

L’ALOE VERA

Depuis au moins 5 000 ans, a des époques différentes et dans des endroits du monde fort éloignés les uns des autres, l’Homme a toujours utilisé l’aloès pour soigner nombre de ses maux.

En effet, maintes preuves archéologiques et historiques témoignent de ses multiples et identiques usages médicinaux dans toutes les grandes civilisations sans la moindre exception: Sumérienne,Chinoise, Égyptienne, Arabe, Indienne, Grecque, Romaine, etc.

De même, nombre d’écrits de grands médecins ou d’illustres savants, de l’Antiquité à nos jours,vantent ses effets salutaires: Hippocrate, Aristote, Celsus, Dioscoride, Pline l’Ancien, Galien,Paracelse, Larrey, Filatov, et bien d’autres.

D’ailleurs, les multiples surnoms populaires attribués à l’aloès au cours de tous ces millénaires reflètent, tels d’excellents « slogans publicitaires », l’importance qu’il a toujours eu dans le domaine médical. En voici quelques-uns parmi les plus connus: Le médecin du ciel – La plante médecin – La plante qui guérit- La plante miracle – La plante des premiers soins – La plante des brûlures – Le remède d’harmonie – Le Docteur végétal – le Docteur vert – Le Docteur Aloès – Le Docteur en pot – Le guérisseur silencieux – La fontaine de jouvence – L’élixir de longue vie…

Une telle ancienneté et universalité de réputation pour cette plante dans l’histoire de la thérapeutique ne pouvait pas, évidemment, être sans fondement. C’est le grand mérite de la recherche phytothérapique des dernières décennies d’avoir montré que les nombreuses vertus et indications attribuées empiriquement depuis toujours à l’aloès étaient parfaitement justifiées compte tenu de sa composition et de ses propriétés pharmacologiques qui sont dorénavant scientifiquement connues etre connues par notre médecine occidentale contemporaine.

C’est l’Aloe Vera – communément appelé le Lys du désert – appartenant à la famille des Liliacées, donton utilise essentiellement la pulpe, et accessoirement la sève, qui fait l’objet de cette étude.

DESCRIPTION BOTANIQUE

L’Aloe Vera est une plante arborescente de 60 à 80 cm de haut, aux racines peu profondes, dont la tige très courte et ligneuse porte un faisceau de feuilles charnues lisses de couleur verte, à section triangulaire, aux extrémités pointues, dont les plus grandes atteignent 80 cm de long et 10 cm dans leur plus grande largeur, avec des bords munis d’épines jaune clair. La coupe transversale d’une feuille permet de distinguer, de l’extérieur vers l’intérieur : la cuticule, une couche épidermique, un derme cellulosique où circule une sève rouge brunâtre (le « sang » de l’aloès), et enfin, au centre, une pulpe épaisse : parenchyme mucilagineux incolore qui est le précieux gel utilisé pour ses salutaires vertus. Les fleurs, réparties sur deux ou trois hampes (chacune en portant plusieurs dizaines),pendantes et tubuleuses en forme de petites trompettes de couleur jaunâtre, éclosentsuccessivement. Les fruits sont des capsules.

ma thyroïde va bien avec l’aloé véra

A l’état naturel, l’Aloe Vera pousse sur des terrains sablonneux et calcaires de régions semidésertiques au climat chaud et sec. Sa reproduction s’opère par graines ou, plus aisément, par lesrejets (stolons) qui poussent autour de son pied. Facile à cultiver, il est aujourd’hui planté industriellement sur de vastes étendues dans de nombreux pays : États-Unis, Mexique, Caraïbes,Philippines, etc.

9 conseils quand on boit de l’aloé véra pour la 1ere fois

PRINCIPES ACTIFS MAJEURS

La feuille d’Aloe Vera contient essentiellement :

▪ Des dérivés anthracéniques (spécifiques de la sève), notamment la barbaloïne (ou aloïne), àl’origine exclusive de ses propriétés digestives.

▪ Des mono et polysaccharides : cellulose, glucose, mannose, etc.

▪ Des acides aminés : pratiquement tous présents, dont 7 des 8 aminoacides indispensables àla vie que notre organisme ne peut pas synthétiser et qu’il lui faut donc trouver journellementdans l’alimentation.

▪ Des éléments minéraux (certains sous forme d’oligo-éléments) : calcium, chlore, cuivre,chrome, fer, lithium, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sodium, zinc.

▪ Des vitamines : A – B1 – B2 – B3 ou PP – B6 – B9 – B12 – C – E.

▪ Des enzymes : amylase, catalase, cellulase, lipase, oxydase, et phosphatases.

▪ Et de nombreux autres constituants non négligeables dans le détail desquels nous n’entronspas ici.

PROPRIÉTÉS ESSENTIELLES

A travers les nombreux travaux scientifiques expérimentaux et cliniques réalisés à ce jour (plusieurscentaines), il est désormais confirmé que l’Aloe Vera possède des propriétés :

▪ Digestives : Stomachique (qui facilite la digestion gastrique), Cholagogue (qui facilitel’évacuation de la bile vésiculaire), Laxative (qui facilite l’évacuation des selles).

Témoignage: aloé et diabète

▪ Vulnéraires (qui sont propres à favoriser la guérison des blessures et des contusions) liées àses actions bactéricides, hémostatique, anesthésique, cicatrisante, et anti-inflammatoire.

▪ Nutritionnelles dans le cadre de la complémentarisation alimentaire, avec rééquilibrationbiologique, et stimulation des défenses immunitaires de l’organisme.

▪ Cosmétologiques, par hydratation et nourrissement de la peau en profondeur, et stimulationde la prolifération cellulaire (fibroblastes du derme) qui en font un véritable « revitalisant »cutané.

Commander de l’aloé véra avec 15 %

▪ D’autres propriétés très importantes (notamment anti-ulcéreuse gastrique et anti-diabétique),qui sont en voie d’être médicalement reconnues, viendront certainement enrichir cette liste dans un proche avenir.

A noter que seules les propriétés digestives sont plus particulièrement liées à la sève, toutes lesautres étant sous la dépendance, soit de la pulpe fraîche naturelle, soit de cette même pulpestabilisée selon un processus rigoureux parfaitement naturel mis au point – après de très longuesrecherches – par un pharmacien américain du Texas il y a seulement 30 ans.

Toutes ces propriétés donnent à l’Aloe Vera un champ d’indications extrêmement important.

INDICATIONS PRINCIPALES

Les produits à base de sève d’Aloe Vera étant devenus très rares, et n’étant pratiquement plusprescrits du fait de leurs effets secondaires, je ne vous parlerai ici que des indications de la pulpefraîche au naturel, ou des produits qui contiennent une proportion importante de cette même pulpestabilisée naturellement.

Par ailleurs, je tiens à préciser que si toutes les indications mentionnées ci-dessous sont bien réelles,cela ne signifie nullement, bien entendu, que l’Aloe Vera est toujours capable de résoudre totalementà lui seul le trouble pathologique concerné. C’est pourquoi j’ai indiqué « en caractères gras » lesindications majeures où l’Aloe Vera utilisé seul – ou presque – donne, en règle, d’excellents résultats,et en « caractères maigres » les indications essentielles où il donne souvent de très bons effets, soitseul, soit en complément thérapeutique.

Indications générales (par voie buccale)

Les états de fatigue physique ou (et) intellectuelle, de surmenage, de stress répétés, ainsi que lestroubles de la sénescence en général et de la mémoire défaillante en particulier.

Les terrains déficients avec diminution des défenses immunitaires, les états de malnutrition ou demicro carences en éléments vitaux, où l’Aloe Vera s’avère un bon complément alimentaire.Indications particulières (par voie buccale ou locale) :

– Sphère cardio-vasculaire (voie buccale)

Hypercholestérolémie – Artériosclérose avec ses conséquences cardio-cérébrales.

– Sphère digestive (voie buccale)o Digestion difficile – Ballonnements et Flatulences – Mauvaise haleine d’origine digestive – Irritation colique – Constipation fonctionnelle.

– Sphère ostéo-ligamentaire (voie locale externe)

Foulure – Entorse – Tendinite (en association, le plus souvent, avec l’application deglace ou d’aimants).

– Sphère dermatologique (voie locale externe) qui constitue le champ d’action privilégié de lapulpe dAloe Vera.

Brûlures à tous les degrés (dont les coups de soleil qui sont des brûlures au 1er degré) et quelles qu’en soient les causes : feu, liquides bouillants, électricité, rayons X, etc.

Engelures – Gerçures – Crevasses.

Ampoule(s) aux pieds – Rougeurs (érythèmes) – Irritations cutanées en général,

notamment l’érythème fessier du nourrisson.

Écorchure – Coupure – Ulcérations cutanées en général, ainsi que toutes les

cicatrisations lentes et difficiles.

Vergetures (préventivement et curativement).

Piqûres d’insectes – Prurits de localisations diverses, y compris le prurit anal et le

Psoriasis – Lupus érythémateux – Certaines formes d’eczéma.

prurit vulvaire chez la femme).

Herpès buccal et génital.

Séborrhée du cuir chevelu – États pelliculaires – Chute anormale ou prématurée descheveux.

Vieillissement prématuré de la peau et rides (préventivement et curativement).

– Sphère ophtalmologique (voie buccale ou voie locale externe)

Fatigue oculaire – Orgelet – Conjonctivite – Cataracte.

– Sphère stomatologique (voie locale interne)

Inflammations des gencives (gingivites), de la langue (glossites) et de lamuqueuse buccale (stomatites).

Suites opératoires d’extraction dentaire ou parodontales – Hygiène bucco-dentaire

habituelle.

FORMES D’UTILISATION

L’Aloe Vera est encore employé, dans quelques rares indications, sous ses formes pharmaceutiques traditionnelles (extraits obtenus à partir de la sève sous forme de poudre ou de teinture), et sous forme de dilutions homéopathiques (granules ou solutions contenant ces mêmes extraits dilués et »dynamisés »). Mais c’est surtout la pulpe stabilisée de la feuille fraîche qui est utilisée actuellement: sous sa forme naturelle encore appelée gel , ou en poudre, cette pulpe étant plus polyvalente, très efficace, sans toxicité ni effets secondaires, et sans aucune contre-indication.

Les formes de présentation sont très nombreuses, notamment en cosmétologie où ses propriétés régénérantes cutanées : hydratante et nourrissante, astringente, tonifiante, raffermissante, nettoyante, adoucissante, et déodorante, font merveille. Il est donc facile de trouver celle qui correspond exactement à l’usage recherché. Il est toutefois recommandé de vérifier sur l’étiquette que le produit contient un fort pourcentage d’Aloe Vera afin de ne pas être déçu quant à son efficacité.

POSOLOGIE MOYENNE

Compte tenu de la multiplicité des indications et des formes de présentation, les doses à utiliser nepeuvent donner lieu à aucune systématisation. Je vous conseille donc de suivre les recommandations des notices d’information qui accompagnent les diverses spécialités existant sur le marché, ou les conseils du distributeur qui vous les fournit.

OU TROUVER L’ALOE VERA ?

Devenir client privilégié et avoir 15% sur les produits forever

Si vous habitez dans une région où l’Aloe Vera pousse naturellement à l’état sauvage, vous n’aurez évidemment aucune difficulté pour en avoir toujours sous la main. Mais il faut bien reconnaître que cela concerne bien peu de personnes.

Vous pouvez aussi le cultiver en pot dans votre appartement, votre maison, sur votre terrasse (en le rentrant l’hiver si vous habitez une région froide), ou encore, en pleine terre dans votre jardin si vous avez la chance d’en avoir un et que les conditions climatiques s’y prêtent. Vous aurez ainsi chez vous à longueur d’année un « Docteur vert » à votre entière disposition pour toutes les indications depremière nécessité.

Mais, pour la plupart des nombreuses indications de l’Aloe Vera, il vous faudra recourir à des formescommerciales spécialisées en choisissant évidemment celles qui conservent la même efficacité que lapulpe fraîche. En ce domaine, de trop nombreuses spécialités ne sont malheureusement pasirréprochables, même si elles affichent « Aloès » en gros caractères sur leurs emballages.

C’est la raison pour laquelle je vous demande d’acheter uniquement des produitsportant le label I.A.S.C. (International Aloe Science Council) reproduit ci-contre, organisme officiel de contrôle crée à la demande des grands manufacturiers afin d’éviter les abus commerciaux en la matière, label qui atteste que la spécialité concernée répond bien aux normes optimales de qualité pour tous les paramètres qui conditionnent sa pleine efficacité.

Il existe, fort heureusement, depuis plusieurs années, des sociétés de vente directe, notamment la société américaine Forever Living Products qui cultive l’Aloe Vera sur des centaines d’hectares, qui transforme et fabrique ses propres produits dans des conditions idéales, et qui vend ses spécialités à base de pulpe fraîche parfaitement bien stabilisée couvrant la totalité des indications à travers un réseau international de distributeurs dans plus de 100 pays sur les cinq continents. Ce sont des produits parfaitement fiables que je recommande en toute sécurité pour leur grande qualité.

En conclusion, l’Aloe Vera est devenu aujourd’hui, grâce aux nouvelles formes de présentation, un « Végétal médecin » de tout premier plan qui peut guérir souvent, et soulager toujours, de multiples problèmes de santé quotidiens plus ou moins graves avec une grande efficacité et une totale

Dr Yves DONADIEU de la faculté de Médecine de Paris

L’UTILISATION DE L’ALOES

Complément alimentaire tonique et vivifiant

L’intérêt de l’aloès vient de ce qu’il offre un supplément alimentaire très complet, car il comprend des substances qu’on ne retrouve pas facilement dans l’alimentation normale, même si elle est naturelle et bien équilibrée.

L’aloès contient 18 à 22 acides aminés présents dans le corps humain, dont 7 des 8 acides aminés essentiels : c’est à dire ceux que notre corps ne peut fabriquer et à partir desquels les autres acides aminés sont produits.

On retrouve aussi dans l’aloès divers autres éléments essentiels comme les oligo-éléments. Par ailleurs, il est vrai que certains minéraux ou vitamines ne s’y retrouvent pas en quantités très impressionnantes si on fait la comparaison avec certains suppléments en capsules. Mais il vaut mieux absorber de petites quantités facilement assimilables des ces substances plutôt que d’en avaler de grandes quantités mal assimilables sous formes de capsules.

La seule présence d’enzymes digestifs suffit à faire de l’aloès un super supplément alimentaire.

L’ALOE VERA EN COSMETOLOGIE

  • Soins de la peau 

Cléopatre et Néfertiti prisaient les pouvoirs cosmétiques de l’Aloe Vera, rapporte la tradition. Sans doute n’est-ce qu’une légende. Mais toujours est-il qu’au hasard des pays et des civilisations qui ont connu l’Aloe Vera, on retrouve des traces indiscutables de son usage pour soigner la peau et la chevelure.

6 BONNES RAISONS D’EMPLOYER L’ALOES POUR SOIGNER L’APPARENCE DE LA PEAU

1. L’Aloe Vera régularise le pH de la peau

Le pH normal de la peau est d’environ 5, c’est à dire légèrement acide. Cette légère acidité de la peau lui permet de mieux résister aux divers micro-organismes qui cherchent à y  » élire domicile « .

L’Aloe Vera est un merveilleux outil pour équilibrer ou maintenir le pH de la peau. Ce qui s’explique par le fait que son pH est assez similaire à celui de la peau.

Beaucoup de produit de beauté sont souvent trop alcalins et ne conviennent pas au pH de votre peau. Par contre, vous ne risquez pas de faire de faux pas avec l’Aloe Vera. Ses effets régulateurs et sa non-toxicité en font un agent cosmétique universel. L’Aloe Vera adoucit, affine ou raffermit la peau du visage selon le cas. Il redonne en fait à la peau son tonus.

2. L’Aloe Vera pénètre la peau en profondeur

Quand il est associé avec d’autres éléments comme la vitamine E, il les aide à traverser l’épiderme pour aller nourrir le derme et l’hypoderme ou y activer la microcirculation sanguine. Des études dirigées par le docteur Ivan E. Danhof, président du North Texas Research Laboratories, ont même permis d’observer que l’Aloe Vera pénétrait la peau quatre fois plus vite que l’eau.

3. L’Aloe Vera nourrit la peau

Avec toute sa batterie de vitamines, d’acides aminés, et de substances diverses, l’Aloe Vera nourrit les couches profondes de la peau. En combinant l’Aloe Vera avec des masques d’argile, l’effet est encore plus puissant.

4. L’Aloe Vera débarrasse la peau des cellules mortes

Par l’action de ses enzymes protéolytiques ; l’Aloe Vera élimine les cellules mortes. Les enzymes protéolytiques sont des enzymes qui hydrolysent les protéines, c’est à dire qui les décomposent par fixation d’eau.

L’épiderme n’est pas irrigué par une micro circulation sanguine comme le derme et l’hypoderme. Lorsque le passage entre le derme et l’épiderme n’est pas engorgé, le derme peut nourrir correctement l’épiderme. De nouvelles cellules peuvent ainsi se former. Si on n’ôte pas les cellules mortes, elles s’accumulent jusqu’à boucher complètement les pores de la peau.

5. L’Aloe Vera, un régénérateur cellulaire

L’Aloe Vera laisse non seulement la place à de nouvelles cellules, mais il assure leur pleine croissance et l’accélère grâce à tous les nombreux éléments nutritifs qu’il contient.

Le grand miracle de l’Aloe Vera, c’est qu’il peut stimuler la prolifération cellulaire. Les études du Dr Danhof révèlent aussi que le gel peut augmenter la production de cellules fibroblastes chez l’être humain six à huit fois plus rapidement que dans la reproduction cellulaire normale. Les cellules fibroblastes sont des cellules propres au tissu conjonctif qui forme le derme de la peau. Ces cellules sont responsables de la fabrication du collagène, un protide qui rentre dans la composition de la substance intercellulaire fondamentale de la peau.

Le Dr Danhof a découvert que l’Aloès améliore non seulement la cohésion des cellules fibroblastes, mais accélère aussi la fabrication du collagène. Les polysaccharides, des glucides qu’on retrouve dans l’Aloès, pourraient expliquer sa capacité de lutter contre le vieillissement. Selon Danhof, les polysaccharides réorganisent les cellules épidermales situées dans la couche supérieure de la couche cornée qui protège la peau du milieu extérieur. 

En raffermissant l’épiderme, l’Aloe Vera provoque un double effet. D’une part, le teint rajeunit ; d’autre part, la peau est de nouveau protégée contre les agents extérieurs néfastes et réagit mieux aux rayons du soleil.

6. L’Aloe Vera est à la fois un agent hydratant et astringent

Pour rester en bonne santé, une peau doit posséder une teneur en eau suffisante, peu importe qu’elle soit sèche, grasse ou huileuse. C’est là un rôle qu’une crème hydratante à base d’Aloe Vera peut remplir à merveille.

L’Aloe Vera hydrate la peau grâce à son considérable pourcentage en eau (99%), mais il peut aussi conserver l’humidité de la peau. Par sa propriété de resserrer les tissus, l’Aloe Vera est en effet aussi un astringent. Ce qui s’expliquerait notamment par le fait qu’il contient des mono et polysaccharides ainsi que plusieurs acides aminés.

L’Aloe Vera a l’immense avantage de pouvoir agir comme agent occlusif et humectant à la fois. Pour mieux vous imaginer ce qui se passe quand vous l’appliquez, songez au fait que l’Aloès est une plante du désert qui non seulement doit conserver l’eau qu’elle contient déjà, mais s’efforcer aussi le plus possible de capter l’humidité ambiante durant la nuit.

LES PROBLEMES DE PEAU COURANTS QUE L’ALOE VERA PEUT TRAITER

La polyvalence de l’Aloe Vera lui permet d’agir sur tous les types de peau. En tant qu’adaptogène, il s’adapte à votre type de peau. L’Aloès en application directe sur la peau peut améliorer une multitude de problèmes de peau : acné, points noirs, rougeurs, peau sèche,  » peau de lézard « , cellulite, vergetures, cicatrices, tâches de naissance ou de vieillesse.

  • Acné

Les effets de l’Aloe Vera sur l’acné et les problèmes de peau connexes ont fait l’objet de plusieurs études.

Les revues de dermatologie publient régulièrement des articles sur la question. Dans leur étude classique de 1973, les chercheurs égyptiens El Zawahry, Hegazy et Hetal ont expérimenté l’aloès sur des femmes entre 18 et 25 ans souffrant d’acné vulgaris mixte (comédons, pustules, kystes, nodules). A la fin du traitement d’un mois, deux d’entre elles avaient retrouvé une peau tout à fait normale et dans le cas de la troisième, la peau s’était nettement améliorée et il ne restait plus que des traces minimales d’acné.

  • Hémorragie

N’hésitez pas à employer l’Aloe Vera en cas d’hémorragie. Un rapport soviétique provenant de l’hôpital de la République à Batoumi affirme que l’Aloès est efficace pour arrêter le sang lors de l’ablation des amygdales. Les feuilles d’Aloès étaient passées pour extraire le jus. Ce jus était conservé dans l’alcool à raison de 20 parts d’alcool pour 80 parts de jus d’aloès.

  • Cellulite

En Amérique du Nord, des esthéticiennes traitent la cellulite en appliquent des quantités généreuses d’un produit à base d’Aloès sur les parties affectées, qu’elles recouvrent ensuite d’un film de cellulose (notamment pour accélérer la circulation lymphatique). Ces préparations contiennent notamment du lierre rampant et du varech vésiculeux qui sont des remèdes traditionnels pour traiter la cellulite.

Si vous ne pouvez vous procurer de telles préparations à base d’Aloe Vera, utilisez ces plantes traditionnelles en conjonction avec de l’Aloe Vera (en crème ou en feuille). Ajoutez même de la vitamine E liquide et du poivre de Cayenne pour compléter ce remède maison. Puis appliquez-le en cataplasme. Recouvrez le tout de papier cellophane. Parallèlement à son action propre, l’Aloès assiste l’action des autres ingrédients classiques et renforcent leur effet en les faisant bien pénétrer dans la peau. 

Pour profiter réellement d’un tel cataplasme, vous devez au moins le garder une heure. Gardez-le plus longtemps si possible. Pendant de telles séances, écoutez de la musique et détendez-vous. Privilégiez aussi une alimentation pauvre en matières grasses avec au moins 50% de crudités.

  • Coupures, égratignures, écorches, …

En tant que régénérateur cellulaire, le gel d’aloès est merveilleux pour les coupures, les égratignures et les écorchures. S’il est appliqué tout de suite, ses propriétés astringentes arrêtent le saignement et il peut vous épargner la formation d’une cicatrice si la coupure est profonde. Mais nettoyez très soigneusement avant l’application.

  • Raffermir vos seins

N’oubliez pas non plus que la plupart des crèmes destinées à raffermir les seins des femmes enceintes qui viennent d’accoucher sont astringentes. Pourquoi ne pas profiter des propriétés astringentes de l’Aloe Vera pour raffermir vos seins ? On considère que la surface de la peau comprise entre la base des seins et le cou est un soutient-gorge naturel. Si cette peau est ferme et bien tendue, vos seins conserveront leur galbe.

Pour redonner du tonus à vos seins, il y a bien sûr aussi la solution classique qui consiste à vous asperger tous les jours les seins d’eau froide. Des beautés célèbres comme Diane de Poitiers et Madame du Barry connaissaient déjà cette méthode.

  • Divers

– Employez aussi l’aloès pour les irritations diverses de la peau (desquamations, gerçures, corne, …) qui surviennent en effectuant les tâches ménagères ou en manipulant des produit chimiques.

– Les vergetures, les tâches de naissance ou de vieillesse, les rougeurs diverses répondent bien aussi à l’Aloès. Etant donné les propriétés astringentes de l’Aloès, les gens qui suivent de sévères régimes amaigrissants peuvent s’en servir pour éviter les vergetures. Il en est de même pour les femmes enceintes.

– Enduisez les tiges de vos boucles d’oreilles avec l’Aloès avant de les introduire dans le trou des lobes. Lorsque les tiges ne sont pas en argent ou en or, l’oxydation crée en effet certains désagréments.

– L’Aloès vous sera très utile si votre peau hyper réagit aux tissus synthétiques (comme d’ailleurs pour toute forme d’allergie).

– Si vous donnez le sein, l’Aloe Vera permettra d’éliminer l’irritation cutanée liée à la tétée. Si vous désirez sevrer votre bébé, appliquez la gelée amère de la feuille fraîche sur la pointe de vos mamelons. Toutes les traditions qui ont connu l’aloès l’on employé à cet effet. Quant aux fesses échauffées des bébés, c’est là une autre indication évidente pour l’Aloe Vera.

– Il est possible d’atténuer les vieilles cicatrices avec des applications généreuses et régulières d’Aloe Vera. Mais il vaut mieux prévenir que guérir. Les blessures et les brûlures traitées dès le début avec l’Aloès ne laissent que peu de traces.

– Laissez sécher une mince couche d’Aloe Vera avant d’appliquer votre maquillage. Celui-ci restera plus longtemps frais et intact. Cela crée également un écran qui empêche les substances toxiques du maquillage de pénétrer la peau. Servez-vous aussi de l’Aloe Vera en vous démaquillant comme assouplisseur et protecteur de la peau.

– Servez-vous de l’Aloe Vera pour soulager l’irritation causée par tous les types de piqûres d’insectes. La peau retrouve beaucoup plus vite son aspect normal. Grâce à son goût amer, l’aloès peut servir d’anti-insectes, ce qui est un usage traditionnel dans les pays tropicaux.

  • Soins des cheveux 

Pour les soins des cheveux normaux, vous trouverez des shampooings à base d’Aloe Vera. L’Aloe Vera nourrit les cheveux, les rend plus brillants et à la fois plus souples et plus forts. L’Aloe Vera est également recommandé si vous avez des pellicules et des cheveux gras.

Si vous utilisez un shampooing à base d’Aloe Vera, veillez à employer une marque contenant un bon pourcentage d’Aloe Vera. De temps en temps, appliquez de larges quantités de gel d’aloès sur tout le cuir chevelu. Laissez travailler ce mélange pendant toute la nuit si possible.

  • La calvitie

A l’heure actuelle, rien ne permet d’affirmer que l’Aloe Vera peut faire systématiquement repousser les cheveux sur des crânes luisants. Néanmoins, certaines recherches permettent d’établir que l’Aloès peut prévenir la chute définitive des cheveux en s’attaquant aux causes majeures de la calvitie : des pellicules trop abondantes, une mauvaise circulation sanguine dans la région du crâne, de l’eczéma ou encore une trop grande sécrétion des glandes sébacées (qui est responsables des cheveux  » gras  » et est souvent associée à l’acné).

Mentionnons que des massages ou des auto massages réguliers du cuir chevelu favorisent beaucoup la circulation sanguine et contribuent à la bonne pousse des cheveux. Le stress, les soucis et les tensions mentales sont des facteurs souvent négligés de la calvitie. En provoquant une contraction parfois permanente des muscles du crâne, ils nuisent à la circulation du sang qui alimente les glandes sébacées.

Et puis, il y a le facteur alimentaire. La calvitie peut venir d’une carence en chlorine, en biotine, en inositol, en acide folique, en vitamine B complexe et C.

D’une manière ou d’une autre, il est donc toujours possible  » de sauver les meubles « . Par son pouvoir  » adaptogène « , l’Aloès peut agir en usage interne sur les causes nerveuses de la chute des cheveux.

En application externe sur la cuir chevelu, l’Aloe Vera opère d’au moins deux façons. D’une part, ses propriétés anesthésiantes atténuent les tensions musculaires du crâne ; d’autre part, il revitalise le cuir chevelu grâce à ses nombreux éléments nutritifs. A titre préventif, optez plutôt pour un shampooing à base d’Aloe Vera.

LE JUS D’ALOES

  • Comment utiliser le jus ?

9 conseils quand on boit de l’aloé véra pour la 1ère fois

L’aloès en jus garde toujours son goût fort. Mais ce n’est pas plus grave que le petit frisson qui vous traverse lorsque vous prenez de la bière ou du gin pour la première fois.

Normalement, vous vous habituerez au goût de l’aloès à mesure que vous en constaterez les bienfaits. Certains finissent par l’adorer. Si vraiment le goût vous déplait trop, mélangé le jus avec un jus de fruit ou toute autre boisson que vous aimez.

La dose journalière est de 40 à 60 ml, soit de 4 à 6 cuillères à soupe.

  • Difficultés gastro-intestinales

Témoignage de David sur sa maladie: MICI (maladie inflammatoire chronique des intestins)

Le jus est-il un laxatif doux ou un tonique gastro-intestinal ?

La consommation du jus d’Aloès n’a aucun effet purgatif violent mais il peut agir comme un doux laxatif grâce à ses effets régulateurs sur la fonction gastro-intestinale.

L’Aloès permet entre autre de normaliser la pesanteur et le contenu en eau des selles, et donc d’éliminer la constipation chronique. Il serait donc plus juste de parler de son action tonique sur l’intestin.

  • Digestion

L’Aloès prit en petite quantité est le remède le plus souverain pour soulager l’estomac. En cas de digestion difficile, ballonnement, lourdeurs, utilisez le jus pur.

Une ou deux cuillères à soupe peuvent suffire.

De plus, l’Aloès sera le remède idéal si vous faite des abus de table et d’alcool, ou encore si avez mangé des plats trop épicés. Le jus d’Aloès est également un bon apéritif et  » prépare  » bien l’estomac pour manger si vous n’êtes pas  » dans votre assiette « .

  • Ulcères de l’estomac

L’ulcère gastrique est l’une de nos  » maladies de civilisation  » la plus répandue. Symptôme classique d’un excès de stress, il est l’un des troubles où la composante psychosomatique est la plus évidente. Si vous en souffrez, vous savez combien vos périodes de crise les plus douloureuses coïncident avec des paroxysmes de tensions psychologiques.

De fait les émotions extrêmes (agressivité, impatience, etc.) perturbent la sécrétion des sucs gastriques qui normalement protègent la paroi de l’estomac. Lorsque cette sécrétion est excessive, l’estomac  » s’auto-digère  » ni plus ni moins, d’où s’ensuivent des plaies qui ne cicatrisent pas et deviennent chronique.

Tout comme pour d’autres désordres gastriques, l’Aloès fait ici des merveilles. A son effet anesthésiant vient s’ajouter son action coagulante, bactéricide, désinfectante, cicatrisante, mais surtout sa capacité d’empêcher les sécrétions excessives d’acides gastrique grâce à son pH qui combat les remontées de bile alcaline.

Il s’agit en fait d’une des indications les plus anciennes de l’Aloès. Beaucoup d’adeptes de l’Aloès ont rapporté des résultats extraordinaires dans le traitement des ulcères peptiques. Les ulcères se cicatrisent rapidement et sans effet secondaire.

  • Diabète

TEMOIGNAGE: diabète et aloé véra

Plusieurs personnes ont témoigné qu’en prenant quotidiennement du jus d’Aloès, elles avaient constaté une certaine baisse du taux de sucre sanguin et qu’elles avaient pu diminuer leur dose quotidienne d’insuline. Dans quelques rares cas, l’amélioration était remarquable. Il existe une étude sérieuse sur la capacité de l’aloès de régulariser le taux de glucose sanguin.

GEL DE L’ALOES

10 bonnes raisons de boire de la pulpe d’aloé véra

Ce n’est que très récemment que l’on a réussi à stabiliser le gel actif mais instable de la pulpe de l’Aloe Vera, pour un usage prolongé.

Aujourd’hui, c’est ce gel astringent, bactéricide, cicatrisant, fongicide, anti-inflammatoire, hémostatique et virulicide qui représente la partie la plus active de la plante. Il anesthésie les tissus, arrête les démangeaisons et soulage les piqûres d’insectes.

En dermatologie, le gel revitalise les tissus,  » digère  » les cellules mortes, hydrate les peaux sèches et pénètre le derme en profondeur pour son plus grand bénéfice.

  • Arthrite et arthrose

Les arthritiques peuvent compter sur les effets anti-inflammatoires de l’Aloès, qui fait l’objet de plusieurs recherches tout à fait respectables. D’après le professeur Robert H. Davis, les effets très marqués de l’Aloès sur les inflammations et les oedèmes s’expliqueraient par la présence des éléments suivants : acide salicylique (cfr. Aspirine), vitamine C et E, alotocine A, lactate de magnésium, bradykinase (une enzyme) et gibberelline.

Enfin on possède déjà certaines preuves que l’Aloès soulage les douleurs articulaires en empêchant le calcium de se déposer dans les tissus.

N’oubliez pas de conjuguer les effets internes et externes de l’Aloès. Pour les inflammations des articulations, des applications répétées de gel pur sont nécessaires.

  • Arthrite, rhumatismes, mal de dos

Certains thérapeutes recommandent de masser légèrement les régions douloureuses avec le gel stabilisé ou un onguent à base d’aloès et de faire une cure prolongée de pur jus d’aloès.

  • Brûlures

Que ce soit lors de brûlures provoquées par le feu, le froid, l’eau bouillante, le soleil, une décharge électrique ou des radiations, le gel d’aloès soulage la douleur, empêche l’infection, évite les complications.

  • Dermatologie

L’un des champs d’action privilégié de l’Aloe Vera est la dermatologie. Son gel stabilisé est réputé efficace contre la séborrhée, l’herpès, la rosacée, le psoriasis, les eczémas et mycoses, les boutons de fièvre.

  • Psoriasis, eczémas

Le pharmacien américain Bill Coats, qui a beaucoup expérimenté avec l’Aloe Vera, rapporte avoir obtenu d’excellents résultats avec une cure où l’Aloe Vera intervenait pour une large part.

Ce régime est le suivant : applications généreuse de gel d’Aloe Vera ou d’un mélange de gel et d’huile essentiel de malaleuca sur les zones affectées et consommation interne de jus d’Aloe Vera, régime parfaitement équilibré (excluant les aliments très riches en gras d’origine animal, le sucre, etc.), et un programme spécifique de méga vitamines. Cependant, Bill Coat ne prétend pas que son régime peut  » guérir  » le psoriasis, mais qu’il permet d’en éliminer toute trace de lésions.

  • Hémorroïdes

Qu’il s’agisse de cas bénins ou graves, l’Aloès est une excellente indication pour les hémorroïdes. L’Aloe Vera possède des propriétés anesthésiantes qui sont fort précieuses en cas de crise.

  • Etendez généreusement du gel d’Aloe Vera dans le rectum. Rajoutez-en au bout d’un certain temps si le soulagement tarde à venir. Répétez tous les jours pendant au moins une semaine.
  • Dans le cas d’hémorroïdes internes, vous pouvez fabriquer une sorte de suppositoire maison. Enfermez le gel dans du papier d’aluminium et le tour est joué.

BIBLIOGRAPHIE ET ICONOGRAPHIE

–  » Aloès, la plante qui guérit  » de Marc SCHWEIZER

–  » L’aloès pour votre santé  » du Docteur Yves DONADIEU

LE MEILLEUR USAGE DE L’ALOE VERA

De toute évidence, l’Aloe Vera n’est pas une panacée pour tous les maux. Substance naturelle, en l’occurrence végétale, elle ne peut avoir d’effets bénéfiques sur certains symptômes qu’au bout d’un temps plus long que des médicaments spécifiques d’origine chimique. Cela tient à ce que l’Aloe Vera opère en harmonie avec les propres systèmes autorégulateurs de l’organisme plutôt qu’en les dominant et en les laissant ensuite dans un état d’épuisement plus ou moins grand.

On sait maintenant qu’un traitement par antibiotiques, plutôt que de doper le système immunitaire, peut le dominer victorieusement en éliminant les mauvaises, mais aussi les bonnes bactéries de l’appareil digestif. Et il faut ensuite jusqu’à six semaines pour reconstituer le milieu et le mettre en situation d’activité anti-infectieuse.

Voici quelques conseils destinés à aider ceux qui emploient l’Aloe Vera pour la première fois, pour obtenir les meilleurs résultats :

  1. Laisser à l’Aloe Vera suffisamment de temps pour agir, – 3 mois – pour que votre organisme bénéficie d’une approche en douceur.
  2. Lorsque vous commencez à prendre de l’Aloe Vera en boisson, il est nécessaire de bien déterminer les doses qui vous conviennent. Vous pouvez d’abord prendre une cuillerée à café, à dessert ou à soupe par jour selon la façon dont vous vous sentez, jour après jour. Un peu plus tard, vous estimerez pouvoir passer à 2 cuillerées par jour, soit une avant le petit déjeuner et une autre au coucher. Et si tout va bien, essayez d’augmenter la dose jusqu’à 3 ou 4 cuillerées à soupe par jour, c’est à dire la moyenne pour un adulte.

Le dosage dépend du but poursuivi : peut-être avez-vous seulement besoin d’être tonifié – pour ma part, je prend l’équivalent de deux petits verres à vin par jour et il me semble que cela stimule mon énergie et m’a mis à l’abri des rhumes et de divers autres microbes au cours des trois années écoulées, ou bien il y a un motif plus immédiat comme un trouble digestif, ou un problème de peau. 

Vous pouvez estimer plus efficace d’en prendre peu, mais souvent dans une même journée ou au contraire sous forme d’une ou deux fortes doses.

3. La plupart des gens prennent l’Aloe Vera l’estomac vide. Mais certains disent que cela les aide à digérer quand ils en prennent juste avant ou juste après un repas copieux. Mais pourquoi pas les deux, en cas d’urgence! Puisque nous abordons les problème de la digestion, le moment est venu de discuter d’un sujet difficile : la détoxification. Cette opération consistant à « faire sortir toutes les substances nuisibles » peut et doit s’effectuer grâce à l’Aloe Vera dont une des propriétés est précisément de nettoyer et de purifier. Même si certains ne s’en rendent pas compte, il y a des manifestations telles des éruptions inexplicables, des maux de tête, des visages bouffis, des flatulences, des nausées, et des douleurs vagues.

Si vous souffrez d’affections chroniques comme par exemple la myalgie, le syndrome d’irritation intestinale ou l’arthrite, vous pourriez éprouver une aggravation temporaire des symptômes, qui ne serait que la manifestation perceptible du processus de détoxification. Et voila qui nous amène au point suivant :

4. Si certains symptômes surviennent sans raison apparente et qu’il vous vient à l’idée que la cause en serait l’Aloe Vera :

a) Ne paniquez surtout pas

b) Interrogez votre conseiller ou votre prescripteur

c) Suivez les conseils qu’il vous donnera

Si vous ne trouvez personne à qui demander conseil, arrêtez de prendre de l’Aloe Vera pendant deux jours, ou jusqu’à ce que les symptômes disparaissent. Reprenez ensuite graduellement, en commençant par des petites doses.

Vous pouvez même écrire pour demander conseil Vous pourriez ainsi découvrir que vos besoins sont moins importants qu’auparavant, ou bien que les prises doivent se faire à un autre rythme ou encore qu’il y aurait lieu d’augmenter la dose. Et donnez à votre organisme le temps de s’y accommoder.

  • Rappelez-vous que les flacons de gel ou de jus d’Aloe Vera doivent être, une fois ouverts, conservés au réfrigérateur.
  • Si vous avez à voyager, ne transvasez pas le flacon dans un autre récipient que vous voudriez mettre dans votre bagage à main ; emportez le flacon d’origine, soigneusement entouré de 2 ice-packs dans une petite glacière, et assurez-vous que vous disposerez d’un réfrigérateur pour y mettre le flacon quand les ice-back seront réchauffés.
  • Les bébés et les jeunes enfants peuvent commencer à prendre de l’Aloe Vera à raison de 1 ou 2 cuillerées à café par jour. On pourra ensuite augmenter la quantité jusqu’au bon dosage.
  • Si vous souffrez d’allergies, ou de problèmes de peau, cela peut être utile de procéder d’abord à un test « patch » avec la boisson ou la lotion que vous comptez utiliser.
  1. Rappelez-vous qu’il est indispensable de s’assurer qu’une blessure, surtout si elle est profonde, a été parfaitement nettoyés avant d’y appliquer l’Aloe Vera qui risquerait sinon, de véhiculer des impuretés en raison même de son aptitude à pénétrer les tissus.
  • L’Aloe Vera ne présente aucune toxicité et rien ne s’oppose à. ce qu’il soit utilité en parallèle à des traitements de médecine traditionnelle.
  • La diarrhée qui peut faire partie du processus de détoxification de l’organisme, ne pose problème que si elle dure plus de 48 heures. Si c’est le cas, buvez beaucoup d’eau filtrée, car il y a un risque de déshydratation, et diminuez la dose d’Aloe Vera.
  • On peut diminuer la constipation en buvant une plus grande quantité d’Aloe Vera jusqu’à ce que l’intestin fonctionne à nouveau confortablement avec un transit normal. Là également, pensez à boire beaucoup d’eau. L’idéal étant de prendre un probiotique avec l’aloé véra.

SÉCURITÉ DE BOUT EN BOUT

Si vous n’êtes pas pleinement convaincu de vouloir vous engager dans une quelconque thérapie naturelle, y compris celle à base d’Aloe Vera, alors n’hésitez pas à consulter un médecin ou un nutritionniste de premier plan. A cet égard, vous devez savoir que les grands producteurs ont des médecins et d’autres professionnels de santé qui participent à leur comités d’orientation et sont ainsi en mesure de vous faire bénéficier de leurs compétences et de leurs conseils, notamment par l’intermédiaire des distributeurs formés à cet effet. Vous devez aussi vous souvenir que les médecins ne sont pas tous au courant des effets bénéfiques de l’Aloe Vera ; beaucoup d’entre eux n’en n’ont même jamais entendu parler. Mon propre généraliste, une jeune chinoise, approuva (une exception en quelque sorte) quand je lui ai dit que je prenais de l’Aloe Vera comme tonique et détoxifiant.

Femmes enceintes

On conseillait autrefois aux femmes enceintes d’éviter de prendre de l’Aloe Vera par voie orale, car il était accusé de provoquer des spasmes intestinaux. Cela reste vrai, mais seulement pour les produits qui contiennent encore de l’aloïne (substance purgative). Les principaux produits actuellement proposés n’utilisent que le gel contenu à l’intérieur des feuilles et qui, s’il est convenablement stabilisé et préparé, ne contient pas d’aloïne. J’ai rencontré ces dernières années beaucoup de femmes enceintes qui prenaient de l’Aloe Vera comme tonifiant, ou comme boisson pour la santé, ou contre la constipation, la fatigue ou autres maux. Non seulement elles y ont trouvé un surcroît d’énergie, mais cela a été très bénéfique pour leurs problèmes de digestion.

L’Aloe Vera ne contient pas seulement une quantité de vitamines, de sels minéraux d’acides aminés, d’enzymes et de polysaccharides, mais également de l’acide folique, particulièrement bénéfique aux femmes enceintes. On sait maintenant avec certitude que l’acide folique peut réduire le risque de spina bifida chez les nourrissons.

Diabétiques

On a découvert que le fait de boire de l’Aloe Vera se traduisait chez certaines personnes par une élévation du taux d’insuline produite par l’organisme. Les diabétiques doivent être étroitement surveillés par leurs médecins, car pour certains d’entre eux, il y aura lieu de réduire les doses d’insuline initialement prescrites.

Témoignage

Existe-t-il des contre-indications ?

A notre connaissance, il n’y en n’a pas, l’Aloe Vera étant une substance non toxique. Il est toujours sage, bien sûr, si vous êtes sujets à des réactions d’allergie, de procéder d’abord à un test « patch » comme cela été dit précédemment. Prenez toujours conseil d’un praticien pour ce qui est des usages internes, et aussi quant il s’agit de soigner des blessures, ou les yeux, les sinus et les oreilles. Si nécessaire, diluez l’Aloe Vera dans de l’eau distillée et filtrée.

Alasdair BARCROFT :Aloe Vera, remède de légende.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pas encore de commentaire.