Quelques conseils pour utiliser votre PLANTE d’intérieur, L’ALOÉ VÉRA, pour vos cosmétiques.

Accueil / Blog / L'Aloé Vera / Le petit guide de l'aloé véra / Quelques conseils pour utiliser votre PLANTE d’intérieur, L’ALOÉ VÉRA, pour vos cosmétiques.

Vous possédez un Aloé Vera Chez vous, vous allez découvrir comment l’utiliser.

La culture de votre plante Aloé Vera

Si vous souhaitez cultiver vous-même de l’aloé Vera, n’oubliez pas que la plante pousse très lentement et qu’il faut éviter de trop l’arroser ou de lui administrer des fertilisant chimiques.

L’aloé vera aime la chaleur et a besoin de beaucoup de soleil.

La plante attend sa pleine maturité entre trois et quatre ans, lorsqu’il a fleuri (hampe jaune), et c’est à partir de ce moment seulement que ses feuilles contiennent une concentration suffisante de substances curatives actives.

En la soignant bien, la plante va vous fournir des feuilles charnues, pleines d’un gel actif, jusqu’a l’âge de neuf ans ou plus.

Pour extraire la pulpe, détachez d’abord, à l’aide d’un couteau tranchant, la lisière épineuse de la feuille puis sa peau verte jusqu’au parenchyme incolore (le mucilage de la feuille).

Une fois la pulpe translucide extraite de la feuille, il faut l’utiliser immédiatement, car exposée à l’aire et à la la chaleur , elle s’oxyde rapidement et perd une bonne partie de ses propriétés.

Mais, prélevée dans de bonnes conditions hygiéniques, vous pouvez la conserver pendant quelques jours dans un bocal fermé et placé au frigidaire.

Certains adeptes de la plante tiennent à conserver dans leur préparation son épiderme vert qui recèle beaucoup d’aloïne, et prétendent que c’est la partie la plus riche. mais la plupart des chercheurs ne sont pas d’accord et savent qu’une proportion excessive d’aloïne n’est pas souhaitable pour certains organismes

Ainsi, les néophytes qui utilisent le gel frais d’un Aloé Vera pour se soigner, sont parfois déçus par les résultats. Et ils se demandent pourquoi ça ne marche pas aussi bien qu’ils avaient espéré.

Les raisons d’un échec est aussi diverses que la composition de la plante elle-même.

En voici quelques une:

☘️L’utilisation d’une autre espèce que l’aloé vera barbadensis

☘️Utiliser une plante immature

☘️Utiliser une feuille dégénérée

☘️L’utilisation d’un gel exposé trop longtemps à l’air, au soleil, à la chaleur, donc neutralisé.

☘️Un traitement trop court ou mal appliqué

Assainissement de l’air

Une étude américaine démontre que si vous avez la chance de posséder chez vous un Aloé Vera, cette plante détruira jusqu’a 90% du formaldéhyde, un toxique volatil qui hante votre logement. Cette substance nuisible émanant de la fumée de cigarettes, de peintures, des mousses d’isolation, de la colle à moquette et de certains emballages alimentaires provoque des irritations des yeux, du nez et de la gorge pouvant aller jusqu’à l’asthme.

Pour etre sur d’avoir une bonne base d’aloé vera, composez vos cosmétiques avec du gel d’aloé vera

Et si le coeur vous en dit de faire une cure de pulpe d’aloé vera, alors buvez la meilleur.

L’aloé vera vous plait, les plantes vous attirent, et si vous rejoignez notre équipe!

source: « aloès, la plante qui guérit » Marc Shweizer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pas encore de commentaire.